Je n’ai pas les moyens d’acheter des fruits et légumes issus de l’agriculture biologique : que faire ?

ALIMENTATION

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Je reviens (enfin) sur le blog après plusieurs mois d’absence.

Si tu me suis sur Instagram (si ce n’est pas le cas, n’hésites pas à t’abonner à mon compte que tu peux retrouver juste ici : https://www.instagram.com/mon.maroc.au.naturel/?hl=fr), tu sais que j’ai déménagé et que maintenant, j’attends un petit bébé Al Hamdulillah. Alors que tous les événements se sont enchaînés, je n’ai pas eu le temps de publier sur le blog et tu m’en vois sincèrement désolé.

Mais je reviens ! I AM BACK !

Dans cet article, j’ai voulu aborder un sujet qui m’a été demandé par l’une d’entre vous, et qui a remporté la majorité des votes après un sondage sur Instagram.

Comment « atténuer » l’effet des pesticides sur nos fruits et légumes lorsque nous n’avons pas les moyens d’acheter des produits issus de l’agriculture biologique ?

Question très pertinente, et qui concerne la plupart d’entre nous.

En effet, nous assistons aujourd’hui à une véritable prise de conscience écologique et responsable. A son échelle, chaque individu veut faire sa part afin de préserver notre si belle planète et cela passe aussi par notre alimentation. Néanmoins, les produits issus de l’agriculture biologique constituent un vrai budget qui n’est pas encore accessible à tous.

Pourquoi ?

Le bio reste « l’exception » dans une société où l’agriculture de masse utilisant des pesticides et des herbicides est la norme. L’agriculture biologique demande du temps, de la patience, un savoir-faire humain, un respect de la nature et de tous ses habitants. Malheureusement, cela représente un coût non négligeable.

Attention ! Ne culpabilisez pas si vous n’avez pas les moyens d’acheter vos fruits et légumes bio (#JEDECULPABILISE, le fameux hashtag qui fait du bien, mis en place par la blogueuse Samia que tu peux retrouver juste ici : http://www.lesideesdesamia.com/). Ne soyons pas dans l’extrême : chacun a une situation différente et des moyens différents. Changer son mode de consommation ne se fait pas du jour au lendemain. Petit à petit, vous trouverez votre rythme et vous atteindrez vos objectifs In Shaa Allah.

Ici au Maroc, les fruits et les légumes font partie des produits les moins chers du pays. Effectivement, le Maroc est pays agricole qui bénéficie d’un climat favorable à la pousse de nombreuses variétés de fruits et de légumes. Dans chaque quartier se tient un marché où chaque paysan vend sa production de saison (sauf exception de certains produits que l’on retrouve toute l’année).

Néanmoins, afin de répondre à la demande toujours croissante, les fruits et légumes que vous trouverez sur les étales des marchés sont cultivés avec des pesticides néfastes pour notre santé et la santé de notre planète. Par manque de moyens, la majorité des marocains font leurs courses dans ces marchés, moi y compris.

Pas de panique ! Certains fruits et légumes ont un taux de contamination aux pesticides très bas. Tu peux donc te permettre de les acheter dans le marché du coin. Parmi eux, il y a l’oignon, l’ananas, l’avocat, le choux, les petits pois, les asperges, la mangue, l’aubergine, la patate douce, le pamplemousse ou encore le kiwi.

A l’inverse, essayes de te passer des fruits et légumes les plus contaminés. Par exemple, la pomme, le céleri, le poivron, la pêche, la fraise, la nectarine, le raisin, les épinards, la laitue ou encore le concombre sont ceux qui contiennent le plus haut taux de pesticides. Personnellement, je ne consomme plus de fraises ni de raisins.

Mais ne soyons pas dupes, il sera difficile de se priver définitivement de tous ces bons produits ! Qu’ils s’agissent des fruits les moins contaminés ou des légumes les plus contaminés, il existe une astuce naturelle afin d’éliminer les résidus de pesticides présents sur les produits du marché.

Lorsque tu reviens des courses, fais tremper tous tes fruits et légumes dans une grande bassine d’eau. Ajoutes trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude et laisses tremper le tout pendant quinze minutes environ.

Après cela, tu pourras consommer tes fruits et légumes en toute tranquillité. Mais attention ! Je n’affirme pas que tous les pesticides seront éliminés à 100%. Néanmoins, tu réduiras considérablement le risque d’en ingérer.

Et si toi qui me lis, tu as les moyens d’acheter tous tes fruits et légumes bio : ALORS GO ! N’hésites pas une seule seconde car c’est ce qu’il y a de mieux pour toi et toute ta famille. Au Maroc, la production de fruits et légumes bio et leur mise à disposition au grand public se développe doucement mais sûrement.

De plus en plus de fermes mettent en place des systèmes de vente de paniers de fruits et légumes à la semaine pour des prix qui restent plutôt raisonnables (bon, ça sera toujours plus cher que le marché du coin n’est-ce pas !). Je pense notamment au Potager Bio à côté de Mohammedia (https://www.facebook.com/LePotagerBio/), la coopérative Jnan Nemla à Tanger (https://www.facebook.com/jnannemlaco/), le Domaine Nzaha à Guelmim ou encore la Ferme de la A1 à Casablanca (https://www.facebook.com/fermeA1/).

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Publicités

Mon Argan : les trésors du Maroc sont arrivés en France !

BEAUTE

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Le blog Mon Maroc au Naturel prend un nouveau tournant, pour votre plus grand plaisir uniquement !  

En effet, la majorité de mes lecteurs et lectrices viennent d’Europe, et plus particulièrement de France. J’ai donc décidé de vous faire découvrir des projets éco-responsables s’inspirant du patrimoine culturel marocain, mais présents à l’échelle européenne.

Je vous offre le Maroc éthique et écolo à portée de main ! Aujourd’hui, je vous présente Khadija, fondatrice de Mon Argan.

Nora : Peux-tu te présenter ?

Khadija : Je m’appelle Khadija, j’ai 36 ans. Je suis maman de trois filles et j’habite en région parisienne.

Nora : Pourquoi avoir choisi le nom « Mon argan » ?

Khadija : A travers mon projet, j’ai voulu chercher un nom qui faisait référence à l’argan. Mon Argan, ça sonne plutôt bien (rires) ! J’ai peut-être envie de raconter mon histoire à travers Mon Argan.

Nora : Peux-tu nous expliquer le concept de ton projet ?

Khadija : J’ai toujours voulu entreprendre dans le domaine de la beauté naturelle.

Lorsque j’étais enceinte de ma deuxième fille, j’ai commencé à m’intéresser de plus près à mon alimentation ainsi qu’aux cosmétiques. Quand une femme tombe enceinte, elle doit faire attention : on ne peut pas tout se mettre sur la peau.

J’ai d’abord été attirée par les produits bruts comme les huiles végétales ou encore les poudres ayurvédiques. Ensuite c’est devenu une vraie passion ! La nature nous offre tellement de bienfaits. Par conséquent, j’ai entrepris dans quelque chose que j’aimais et qui me passionnait. Etant d’origine marocaine, plus particulièrement d’origine berbère, j’ai voulu mettre en avant l’argan.

Nora : Quelles sont les valeurs de la marque ?

Khadija : L’authenticité, la confiance et la solidarité.

Je souhaite proposer un produit phare tout en rendant hommage aux femmes qui produisent l’argan. Il faut savoir que c’est un travail très pénible. A l’aube, les femmes partent toute la journée ramasser le fruit de l’arganier dans les montagnes. En été, lorsqu’il fait très chaud, les piqûres de scorpions et de serpents sont leur quotidien. Je trouve que ce travail très rude n’est pas assez mis en valeur. De plus, elles ne sont pas forcément bien rémunérées.

Chez Mon Argan, sur chaque flacon revendu, 1€ est versé à la coopérative avec laquelle je travaille. Cela sert à financer les projets socioculturels de la région.

Nora : Les produits que tu proposes ont-ils la certification biologique ?

Khadija : L’huile d’argan et l’eau de rose sont certifiés Ecocert. Je propose aussi d’autres produits qui ne sont pas certifiés mais qui sont 100% naturels et fabriqués de façon artisanale.

Nora : Parles-nous de la composition des produits de chez Mon Argan.

Khadija : La composition est très simple : ce sont des produits bruts, avec un à trois ingrédients maximum. Par exemple, le flacon d’huile d’argan ne contient QUE de l’huile d’argan. A long terme, j’aimerai proposer une gamme complète de produits cosmétiques, toujours dans l’optique de revenir à l’essentiel.

Nora : L’huile d’argan étant ton produit phare, explique-nous ses bienfaits.

Khadija : L’huile d’argan possède de beaucoup de bienfaits, autant cosmétiques que nutritionnels. L’huile d’argan est l’élixir des femmes berbères ! On l’appelle l’or vert du désert marocain ou l’huile aux cent vertus. C’est une huile multi usages : elle peut s’utiliser sur le corps, sur le visage ou encore dans les cheveux.

Concernant les cheveux, l’huile d’argan nourrit les cheveux secs et abîmés et assouplie les cheveux. Concernant la peau, l’huile d’argan assouplie la peau sèche et la nourrit. Pour les peaux acnéiques et les peaux avec des rougeurs, cette huile est apaisante et cicatrisante, notamment contre les tâches d’acné ou les traces de varicelle. Riche en vitamine E, l’huile d’argan est un excellent anti-âge qui viendra ralentir le vieillissement de la peau. En hiver, l’huile d’argan viendra nourrir les mains et les protéger contre les crevasses.

Selon moi, chaque femme devrait avoir une bouteille d’huile d’argan dans sa salle de bain.

Nora : Avec l’huile d’argan, quel est ton autre produit du terroir marocain préféré ? Et pourquoi ?

Khadija : L’eau de rose ! C’est un excellent hydrolat pour les cheveux et pour le visage. L’eau de rose est multifonctions. Cet hydrolat permet de réveiller le teint le matin, il atténue les rougeurs, hydrate la peau et permet de parfaire le démaquillage.

Nora : Selon toi, quelle est la place du Maroc dans le domaine des cosmétiques naturels ?

Khadija : Le Maroc possède beaucoup en termes de cosmétiques naturels. Mais je trouve que ce n’est pas assez mis en avant. L’argan a souvent été délaissé.

Néanmoins il y a quinzaine d’année, Mme Zoubida Charouf, chercheuse et spécialiste en chimie organique, a analysé l’argan. Après ses recherches, elle a conclu que cette huile possède des vertus merveilleuses. De ce fait, elle s’est engagée dans un combat en faveur du développement de l’argan. Elle a aidé les premières coopératives à se créer, à avoir les premières certifications biologiques et a milité pour venir en aide à ces femmes vivant dans le milieu rural. J’ai eu l’occasion d’échanger avec elle, il y a une énorme richesse au Maroc.

Nora : Maroc et protection de l’environnement. Cela te parle ?

Khadija : Je n’ai pas l’impression que cela soit le premier souci. Au Maroc, il y a un vrai retard dans ce domaine car ce n’est pas dans les mœurs. Je constate un réel manque d’informations.

Nora : Aurais-tu un dernier mot pour le blog Mon Maroc au Naturel et ses lecteurs/trices ?

Khadija : Si tu es encore en transition vers le naturel, il faut y aller petit à petit. Quand on fait trop d’un coup, on abandonne plus rapidement. Le naturel demande plus d’efforts ainsi qu’un investissement personnel sur le long terme. Il faut prendre son temps. Cela doit devenir une bonne habitude et non pas pour surfer sur la mode du bio uniquement. Tu dois retourner vers des produits bruts et faire au plus simple.

C’est sur de précieux conseils que mon entretien avec Khadija s’est terminé.Je te remercie d’avoir répondu à mes questions en toute sincérité. Mon Argan est un projet solidaire, éthique et éco-responsable. Ce sont des initiatives comme celle de Khadija que j’ai envie de soutenir !

Elle a elle-même assisté à la production de l’huile d’argan : une tâche très difficile, portée à bout de bras par des femmes vivant dans des situations précaires. Ce travail mérite d’être reconnu et surtout soutenu ! L’argan est un précieux trésor du Maroc, maintenant disponible en France chez Mon Argan. Tu peux la retrouver juste ici : https://www.monargan.fr/

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Jammin’ Confitures : l’incontournable d’un petit-déjeuner healthy !

ALIMENTATION

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Il y a quelques jours, j’ai été à la rencontre de Sarah, fondatrice de Jammin’ Confitures. Son concept m’a tout de suite charmé : cette jeune femme prépare toutes sortes de délices sains et gourmands, avec comme spécialité les confitures faites maison.

Notre interview s’est déroulée dans un parc, au milieu des enfants qui jouent, d’un ciel bleu et son soleil éclatant. Pour la petite information, Sarah ne parle pas français. Notre échange s’est donc fait en anglais : je suis sortie de ma zone de confort et j’ai aimé ça !

Nora : Can you introduce yourself ? Peux-tu te présenter ?

Sarah : My name is Sarah, I am half Egyptian and half German. I live in Morocco since 2012, it’s been a while (laugh)! I like to do sports and I am leaving healthy. I am also vegetarian. Moreover, I suffer diabetes, it has always been important to me to look after what I eat. I need to be careful that I don’t eat too much sugar or fat.

Je m’appelle Sarah, je suis d’origine égyptienne et allemande. J’habite au Maroc depuis 2012, cela fait un déjà moment (rires) ! J’aime le sport et je vis plutôt sainement. Je souffre de diabète, cela a toujours été important pour moi de faire attention à ce que je mange, notamment ni trop sucré ni trop gras.

Nora : Please explain us the name « Jammin Confitures ». Explique-nous le nom “Jammin’ Confitures”.

Sarah : In English, Jam means “confiture”. Jamming is a verb and I choose to write it Jammin’. It means having a good time together. Usually, it’s related to music but it can be related to arts in general. I like being creative. I think cooking it’s a art and I really enjoy it !

En anglais, Jam signifie “confiture”. Quant à Jamming, c’est un verbe mais j’ai choisi de l’écrire « Jammin’ ». Cela signifie passer un bon moment ensemble. En règle générale, cela concerne la musique mais cela peut aussi faire référence à l’art en général. J’aime être créative. Je pense que cuisiner est un vrai art que j’apprécie vraiment !

Nora : Can you describe your project in more details ? Peux-tu nous décrire ton projet plus en détails ?

Sarah : As I said, I always look after what I eat. When I came here to Morocco, I was searching a jam light in sugar. It was a problem because the jams we can find in stores don’t taste very good. Also, I wasn’t sure about the use of gelatin or not. I make jam for my own since a long time. When I was young, my grandmother made jams for me. So I started to consume my own jam. My friends tried it and they loved it.

My husband is from Azrou and they have a lot of fruits like apples or cherries. I started to connect with some small farms. They don’t have the label “organic” but it’s even better than that. Then, I found another farm next to Agadir, and two farms which are “organic” in Mohammedia. I get my fruits from there and I start to make jams.

In my jams, I use very little brown sugar only and I don’t use gelatin. Some people ask me why I don’t make jams without sugar at all. The problem is without sugar, I doesn’t conserve that well, it last one or two weeks.  I also propose a deposit system: you can give me back the glasses and I give you 5dh.

Comme je l’ai déjà dit, j’ai toujours fait attention à ce que je mange. Quand je suis arrivée au Maroc, j’ai cherché une confiture avec peu de sucre. C’était un vrai problème parce que les confitures que l’on trouve dans les supermarchés ne sont pas bonnes au goût. De plus, j’avais un doute concernant l’utilisation de gélatine.Personnellement, je fais mes confitures maison depuis un long moment. Quand j’étais plus jeune, ma grand-mère faisait des confitures pour moi. J’ai donc commencé à faire mes propres confitures. Mes amis les ont goûtées et ont beaucoup aimé.

Mon mari vient de la ville d’Azrou qui possède beaucoup de fruits comme les pommes ou les fruits rouges. J’ai commencé à contacter de petites fermes familiales afin de travailler avec eux. Ils n’ont pas le label « agriculture biologique » mais c’est encore mieux que cela. Puis, j’ai trouvé une autre ferme à côté d’Agadir et deux fermes ayant le label bio à Mohammedia. Je me fournis en fruits là-bas puis je fais mes confitures.

Dans mes confitures, je n’utilise que très peu de sucre complet et je n’utilise pas de gélatine. Certaines personnes m’ont demandé pourquoi je ne fais pas de confitures sans sucre. Le problème est que, sans sucre, les confitures ne se conservent pas aussi bien : elles ne durent qu’une semaine ou deux. Je propose aussi un système de consigne : vous pouvez me ramener les pots en verre et en échange, je vous donne 5dh.

Nora : What is the message that you want to spread with Jammin’ Confitures ? Quel message souhaites-tu faire passer à travers Jammin’ Confitures ?

Sarah : People need to reconsider what jams taste like. It is very healthy, basically it is only fruits (laugh) ! Les gens doivent redécouvrir  le vrai goût de la confiture. C’est très sain : ce ne sont que des fruits (rires) !

Nora : Do you have some projects for the future ? As-tu des projets pour le futur ?

Sarah : I am always working on new products. Recently, I add a new one which is an almond butter, a bit like Amlou. I am also going into salty. I already have pesto or mushrooms but I want to add a tapenade. I also offer cookies and cakes with very little sugar. It is only “sur commande”.

Je suis constamment en train de travailler sur de nouveaux produits. Depuis peu, je propose un nouveau produit qui est un beurre d’amande : il ressemble à l’Amlou traditionnel. Je suis aussi en train de développer des produits salés. Je propose déjà du pesto et des champignons mais je veux ajouter une tapenade. Je propose aussi des cookies et des gâteaux, toujours avec très peu de sucre. Je les prépare uniquement sur commande.

Nora : Are you delivering only in Morocco ? Or worldwide shipping is possible ? Livres-tu uniquement au Maroc ? Ou livres-tu aussi à l’international ?

Sarah : Not yet. To be honest, I am already struggling inside Morocco: sometimes, they break. International is gonna be even harder.

Pas encore. Pour être honnête, je rencontre déjà des problèmes à l’intérieur du Maroc : parfois, les pots se cassent. A l’international, cela sera encore plus difficile.

Nora : What is your « best seller » product ? Quel est ton produit “best seller”?

Sarah : The berries : mixed berries or strawberries. When I started, it was in August and the season of berries was most over. The all year, people ask me about berries (laugh) ! Now, I made a very big butch of berries in order to conserve them and used them for the entire year.

Les fruits rouges : un mix de fruits rouges ou les fraises. Lorsque j’ai commencé, c’était en Août et la saison des fruits rouges était presque terminée. Durant toute l’année, les gens ont demandé après les fruits rouges (rires) ! Aujourd’hui, je fais une grande réserve des fruits rouges pour l’année entière.

Nora : Can you share with us a recipe for a healthy breakfast with products from Jammin’ Confitures ? Peux-tu nous partager une recette pour un petit déjeuner sain avec les produits de chez Jammin’ Confitures ?

Sarah : The easiest way is to spread cream cheese on a bread and then add jam from Jammin’ confitures. Also, you can get a yaourt mixed with confiture from Jammin’ Confitures, add some granola, muesli or fresh fruits. It is healthy and it keeps you full for a long time.

Le petit-déjeuner le plus simple est d’étaler du fromage à tartiner puis de la confiture de chez Jammin’ Confitures sur une tranche de pain fait maison. Sinon, vous pouvez mélanger un yaourt nature avec de la confiture de chez Jammin’ Confitures, y ajouter du granola, du muesli ou des fruits frais. C’est sain et vous êtes calés pour un long moment.

Nora : In your opinion, is it easy to eating healthier in Morocco ? Selon toi, est-il facile de manger plus sainement au Maroc ?

Sarah : Yes ! I am vegetarian and there are many options. I love tajine, it is very healthy. There are also a lot of salads like “zaalouk” made with aubergine. You have wonderful fruits and vegetables in Morocco !

Bien sûr ! Je suis végétarienne et il y a beaucoup d’options. J’aime beaucoup les tajines, c’est très sain. Il y a aussi beaucoup de salades comme « zaalouk » faite à partir d’aubergine. Vous avez de merveilleux fruits et légumes au Maroc !

Nora : What is your favourite « green place » in Casablanca ? Quel est ton endroit “green” préféré à Casablanca ?

Sarah : We live in Bouskoura, the greener place in Casablanca is the Bouskoura forest (laugh) ! There is also la Ferme de Bouskoura : they make yaourts and cheese which are really good. About a restaurant, there is Bondy Kitchen. I also know a cooperative: Souss Safran. They propose spices and other products from Morocco which are organic certified.

Nous habitons à Bouskoura, l’endroit le plus “green” à Casablanca est bien sûr la forêt de Bouskoura (rires) ! Il y a aussi la Ferme de Bouskoura : ils font des yaourts et du fromage qui sont excellents. Concernant les restaurants, je peux citer Bondy Kitchen. Je connais aussi une coopérative appelée Souss Safran. Ils proposent des épices et d’autres produits du terroir marocain qui sont certifiés bio.

Nora : To finish, have you some comments for the blog Mon Maroc au Naturel ? Pour finir, as-tu un commentaire à faire pour le blog Mon Maroc au Naturel?

Sarah : I want to precise some things about Jammin’ Confitures. How long is it durable? Closed, you can conserve them outside the fridge for two to three months. Once it is open, you could conserve it in the fridge and eat them in two or three weeks. Also, I do offer confitures without sugar at all but from four pots. You need to put them in the fridge and consume them in two or three weeks.

Je voulais préciser certaines choses concernant Jammin’ Confitures. Quel est le temps de conservation ? Fermées, vous pouvez conserver les confitures en dehors du frigo pendant deux à trois mois. Une fois ouvertes, vous pouvez les conserver au frigo et les consommer pendant deux à trois semaines.De plus, je propose des confitures sans sucre à partir de quatre pots. Vous devez les conserver au frigo et les consommer durant deux à trois semaines.

Ce sont sur ces précieuses informations que notre interview s’est terminée. Je remercie Sarah, fondatrice de Jammin’ Confitures d’avoir acceptée de me rencontrer et d’avoir répondu à mes questions. Son projet mérite vraiment de se faire connaître ! Elle a tout le potentiel nécessaire pour concurrencer les plus grands noms de la confiture au Maroc.

Après avoir goûté ces produits, je peux vous assurer que ce sont les meilleures confitures que je n’ai jamais goûtées, et je pèse mes mots. C’est un pur délice ! On découvre des saveurs fruitées, naturellement sucrées, douces et qui réchauffent le cœur.

Merci à Sarah de nous proposer des produits sains et gourmands, pour les petits et les grands. Un petit-déjeuner sans Jammin’ Confitures n’est pas un petit-déjeuner digne de ce nom !

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Mon avis sur les produits de la marque Herbijoy !

AVIS PRODUITS

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vais te donner mon avis sur les produits de la marque Herbijoy. Tu peux retrouver l’interview de la fondatrice Sara juste ici : https://monmarocaunaturel.home.blog/2019/01/26/herbijoy-une-beaute-simple-et-naturelle/

Lors de ma rencontre avec Sara, j’ai reçu un panier de produits que je teste depuis plusieurs semaines. Et quel coup de cœur !

Tout d’abord, je vais te parler du baume à lèvres et de son agréable odeur de vanille. Il s’agit d’un petit pot, facile à transporter où que tu ailles. La taille réduite du baume à lèvres te permet de profiter pleinement d’un produit de qualité sans le gaspiller.

La texture est onctueuse : le baume fond au contact des lèvres. Il fait parfaitement son travail : ni trop ni pas assez, l’équilibre est atteint ! En application avant de dormir, tu te réveilleras avec des lèvres bien nourries et toutes douces.  Néanmoins, le dessus du baume à tendance à s’effriter avec le temps. Il faut l’utiliser de façon régulière afin d’éviter qu’il sèche.  

Ensuite, je vais te présenter le baume multifonctions pour homme. Sara avait eu la gentille attention d’offrir un produit pour mon mari. Malheureusement pour lui, j’ai utilisé la moitié du pot sans lui dire (krkrkrkr) ! Un de mes chouchous de chez Herbijoy. Je t’avoue que j’étais lassée des odeurs trop douces des produits cosmétiques pour femme. J’ai craqué pour la senteur mentholée et fraîche de ce baume.

Concernant la texture, elle est crémeuse. Comme le baume à lèvres, il fond au contact de la peau. Après la douche, je l’appliquais sur les zones les plus sèches : tibias et avant bras. Une seule application par semaine suffit à ce que ma peau soit nourrie en profondeur. Je n’ai pas eu à en appliquer entre temps, cela démontre une efficacité à toute épreuve.

Deux choses à ajouter : ce baume laisse un léger film gras sur la peau et je sais que cela peut en déranger certaines. Personnellement, cela ne me gêne pas du tout. Au contraire, j’apprécie car je sens que ma peau est vraiment nourrie. Puis un petit message personnel à l’attention de Sara : il faut vendre un pot plus grand ! Le notre a vite été terminé. On demande du 250ml !

Pour finir et le meilleur pour la fin : les hydrolats (ou eaux florales) de chez Herbijoy sont de VRAIES PEPITES. Je pèse mes mots. Ils font partie des meilleurs hydrolats que j’ai testés jusqu’à présent. La raison est que Herbijoy n’utilise que des plantes marocaines soigneusement choisies, puis procède à une distillation totalement naturelle qui préserve les bienfaits de ces plantes.

D’une part, j’ai eu le privilège de tester l’hydrolat de verveine. C’est une découverte, je ne savais pas qu’une telle eau florale existait. Je l’ai utilisée en tant que brume d’oreiller. La verveine est réputée pour ces vertus apaisantes et relaxantes. Tu es complètement détendu avant de passer une excellente nuit de sommeil. Je confirme : tu dors comme un bébé ! Il est devenu un indispensable dans ma routine du soir.

D’autre part, j’ai pu tester l’hydrolat de lavande. Sara a vu juste ! Depuis mon arrivée au Maroc, ma peau a complètement changée, et pas en bien… J’ai vu l’état de ma peau se dégrader : apparition de zone de sécheresse, imperfections, plaques rouges, boutons à gogo. Le mélange entre le changement d’environnement, le climat chaud et humide et l’eau très calcaire sont les principales causes de la transformation de ma peau. L’hydrolat de lavande est tombé à pic ! Il a apaisé mes rougeurs, estompé mes imperfections, atténué mes boutons. C’est THE eau florale à adopter pour une peau sèche à tendance acnéique. Cet hydrolat est doux, léger et surtout très efficace. Merci Herbijoy d’avoir sauvé ma peau !

Sans aucun doute, cette jeune marque marocaine est devenue ma référence en termes d’hydrolats de qualité. Et pas n’importe quels hydrolats : des eaux florales fabriquées à partir de plantes locales. Je recommande les hydrolats d’Herbijoy les yeux fermés !

Il ne me reste que l’argile rouge à tester en masque pour le visage. Au vu de la qualité des produits que j’ai testé jusqu’à présent, je sais déjà que l’argile rouge va me plaire. J’avais reçu d’autres produits mais ils ne convenaient ni à mon type de peau, ni à mon type de cheveux. Je les ai donc offerts à mon entourage : je vous communiquerai leur retour dès que possible.

Quand j’apprécie des produits, je n’hésite pas à en parler autour de moi et à les recommander. C’est le cas des cosmétiques de chez Herbijoy ! Une très bonne adresse à retenir. Et la fondatrice vous réserve encore de grosses surprises… Suivez-la sur ses réseaux sociaux pour en savoir plus !

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

 Nora B.

Lalla Nature : le e-shop qui te propose des cosmétiques certifiés bio en provenance d’Europe !

Non classé

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je veux te parler d’un tout nouveau concept ici au Maroc : le e-shop Lalla Nature.

Sur leur site Internet, tu pourras trouver des cosmétiques naturels ou issus de l’agriculture biologique pour toute la Famille. La nouveauté ? Il s’agit de marques européennes et marocaines très soigneusement choisies pour leurs produits de qualité, et cela à des prix défiant toute concurrence. Plus aucune excuse pour ne pas passer au naturel !

Voici mon interview de Leila, une des cogérantes de Lalla Nature.

Nora : Peux-tu te présenter ?

Leila : Je m’appelle Leila. Je suis maman de deux enfants et une des cogérantes de Lalla Nature.

Nora : Pourquoi avoir choisi le nom « Lalla Nature » ?

Leila : Nous avons mis du temps à trouver un nom qui soit cohérent avec notre vision et la société marocaine. Il s’agit de croire en ce que nous vendons. Grâce au nom « Lalla Nature« , les marocains comprennent directement qu’il s’agit de produits naturels issus de l’agriculture biologique.

Nora : Expliques-nous le concept de ton e-shop.

Leila : Lalla Nature propose des produits naturels ou certifiés bio pour toute la famille : homme, femme et enfant. Nous travaillons avec des marques connues pour leur sérieux. Nous cherchons à être le plus transparent possible.

Nora : Quelles marques sont proposées sur le site Lalla Nature ?

Leila : Weleda, Cattier, Odarym, Alphanova, Waterwipes, Pranarom, Néobulle ou encore Radico. Il y en a pas mal mais j’ai cité les plus connues. De nouvelles marques sont à venir !

Nora : Tous les produits ont-ils la certification biologique ?

Leila : Non. Ils n’ont pas tous la certification biologique mais ils sont tous naturels. Certaines marques marocaines n’ont pas la certification biologique car il s’agit d’un véritable investissement financier. Néanmoins, la composition de leurs produits est excellente. Pour celles-ci, nous effectuons des visites dans leurs ateliers de fabrication afin de garantir la qualité du produit. Je trouve cela dommage de s’arrêter à la certification car elle n’est pas accessible à tout le monde. De plus, une certification biologique comme Ecocert impose dans la composition du produit uniquement 10% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Ce n’est pas forcément un gage de qualité.

Nora : Ta clientèle est-elle exclusivement marocaine ou livres-tu à l’international ?

Leila : Nous livrons uniquement au Maroc, partout dans le pays. Des remises en mains propres sont possibles sur Casablanca. Nous avons mis en place une politique de livraison visant à faciliter l’accès des produits bio aux marocains. Par exemple, les frais de port sont peu élevés et la livraison est offerte à partir de 400dh. Notre objectif est de rendre le naturel et le bio accessibles mais surtout au même prix pour tout le monde. La plupart du temps, tout ce que l’on trouve en dehors de Casablanca est plus cher. Chez Lalla Nature, nous proposons tous les produits au même prix, peu importe où vous vous situez au Maroc.

Nora : Quels messages souhaites-tu véhiculer à travers Lalla Nature ?

Leila : Tout le monde doit avoir accès à des produits sains et naturels ! De plus, nous nous inscrivons dans une éthique environnementale. Nous souhaitons propager des produits et éco-responsables avec des emballages qui sont respectueux de la planète. Par exemple, nous proposons des produits qui tendent vers le zéro déchet comme les pailles en inox.

Nora : Trop souvent, les cosmétiques sont attribués aux femmes. Selon toi, l’intérêt des hommes pour les soins naturels est-il croissant ? Ou au contraire décroissant ? Pourquoi ?

Leila : L’intérêt est croissant mais cela se fait tout doucement. Je pense que c’est surtout la femme qui a un déclic à l’arrivée de son enfant : elle souhaite prendre soin de lui avec des produits qui ne seront pas dangereux pour sa santé. Puis, elle applique cela sur elle-même. Au fur et à mesure, elle convertit toute sa famille dont son conjoint !

Nora : Les marocains se tournent de plus en plus vers les soins naturels. Vrai ou faux ?

Leila : Vrai. Nous ne possédons pas de comparaison sur plusieurs années. Néanmoins, les anciennes générations n’utilisaient que des produits naturels. Les générations suivantes ont renié ce patrimoine avec une volonté de se « moderniser » et d’acheter dans une grande surface. Aujourd’hui, la nouvelle génération se pose des questions. Elle revient aux moeurs de nos ancêtres mais en approfondissant la recherche. Ils cherchent à vérifier si c’est vraiment naturel et bon pour la santé.

Nora : Et toi, dans ta vie de tous les jours, utilises-tu des produits 100% naturels ?

Leila : Oui (rires) ! Concernant les cosmétiques et l’alimentation, ce sont principalement des produits naturels et issus de l’agriculture biologique, comme les gels douche, les shampooings, les crèmes et autres. Il n’y a qu’avec la viande que j’ai du mal à trouver une boucherie de qualité. J’ai un projet personnel qui est de faire pousser mes fruits et légumes moi-même. Je souhaite atteindre l’auto-suffisance, c’est un idéal que j’aimerai rendre accessible à tous. Il y avait un super projet en France qui consistait à planter des arbres fruitiers, des légumes et des plantes aromatiques dans la rue afin que chacun puisse en profiter gratuitement. J’aimerai mettre cela en place au Maroc afin de rendre le bio accessible et faciliter un retour à la terre.

Nora : Cites-nous l’indispensable à avoir dans sa salle de bain.

Leila : Je dirai le beurre de karité. Je l’utilise vraiment pour plein de choses : pour lutter contre l’eczéma de ma fille, pour mes cheveux, et comme ingrédient principal de mon baume à lèvres fait maison. C’est un vrai coup de coeur ! Sur le site Lalla Nature, nous proposons le beurre de karité de la marque Cattier : il ne contient QUE du beurre de karité à 100%. La qualité est au rendez-vous.

Nora : Aurais-tu un dernier mot pour le blog Mon Maroc au Naturel et ses lecteurs ?

Leila : Je suis ravie de l’initiative que tu as mise en place. Cela participe à l’essor du bio et du naturel au Maroc ! Cela encourage à avancer tous ensemble dans cette voie. Pour moi, il est important que les marocains ne soient pas uniquement consommateurs mais acteurs et producteurs. Une dernière chose, à l’aide du code MAROC_NATUREL19, bénéficiez d’un coupon de réduction de -10% valable jusqu’au 30 Mars sur le site Lalla Nature. Il ne pourra être combiné à d’autres codes de réduction ou bons d’achat ni valable sur les articles déjà en promotion.

C’est sur ce généreux cadeau que mon interview de Leila, une des cogérantes de Lalla Nature, s’est terminée. Merci à toi d’avoir acceptée de répondre à mes questions et de nous partager ta très belle vision du Maroc au naturel. Cela motive à faire de grandes choses !

Je te remercie aussi de nous avoir informés sur l’offre que tu proposes. Et quelle offre ! La difficulté que j’ai eue en arrivant au Maroc était de me détacher des marques françaises préférées, difficilement accessibles sinon à des prix très élevés. L’initiative de Lalla Nature, en nous proposant des marques européennes de qualité, répond à un réel besoin de la population marocaine.

Avec ce joli code promo MAROC_NATUREL19, profitez-en pour faire le plein de ce dont vous avez besoin.

À bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

J’ai une grande annonce à te faire…

IMPORTANT

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je t’écris un article assez spécial. Je vais te parler de moi.

Etant petite, j’avais des centaines de rêves plein la tête. Parmi eux : le rêve de devenir journaliste. Ecrire. Etre libre à travers mon stylo ou mon clavier.

Une double licence en droit français-droit anglais mention assez bien en poche et un déménagement au Maroc plus tard, j’ai redécouvert ma passion pour l’écriture, la rencontre et le partage.

Tout a commencé avec le blog Peau-Neuve.fr. Je commence à rédiger des articles sur les projets éco-responsables et éthiques marocains. Je vais à leur rencontre et j’organise des interviews dans les endroits les plus inspirants de Casablanca.
Tu peux retrouver tous mes articles juste ici : https://peau-neuve.fr/category/ailleurs/

C’est enrichissant, extraordinaire, bluffant. Il faut le dire, je sors de ma zone de confort. Mais qu’est-ce que j’aime ça !

Ensuite, l’aventure a pris un autre tournant lorsque j’ai décidé de créer mon propre blog. Je ressentais le besoin d’avoir un espace rien qu’à moi pour m’exprimer sur le Maroc green et écolo que j’aime tant. De là est né le blog Mon Maroc au Naturel qui ne reçoit que des encouragements. D’ailleurs, j’ai remporté la première place au concours Oumma Awards de ce mois de février dans la catégorie blog. De quoi me motiver encore plus !

Mais cela ne s’arrête pas là… Ma plume ne s’arrête pas là.

Aujourd’hui, je souhaite officiellement proposer mes services en tant que rédactrice web pour les magazines, les blogs ou les boutiques en ligne tournés vers le bien-être, la santé, la nature, l’écologie et/ou la Femme. Néanmoins, je suis ouverte à toutes les propositions : on ne s’arrête jamais d’apprendre et de dépasser ses limites.

J’aime ce que je fais, je suis motivée et je déborde d’énergie. Je suis disponible, sérieuse, et surtout je mets tout mon cœur à l’ouvrage.

Besoin d’une rédactrice pour publier un contenu régulier et de qualité sur ton blog ? Ou pour t’aider à faire la promotion de tes produits/tes services sur ta boutique/tes réseaux sociaux ? Besoin d’une plume pour booster ton projet ?

Je suis la personne qu’il te faut.

Si tu as la moindre question, n’hésites pas à m’envoyer un mail à l’adresse suivante : mon.maroc.au.naturel@gmail.com

Je te réponds le plus rapidement possible !

A bientôt j’espère.

Nora B.

Peau et Miel : la marque qui te veut du bien !

FOCUS MARQUE

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Il y a quelques jours, j’ai été à la rencontre d’Asmae, fondatrice de Peau et Miel, une marque de cosmétiques et de diététique.

Personnellement, le domaine dans lequel j’ai le plus de mal à changer mes (mauvaises…) habitudes est l’alimentation. J’avais vraiment besoin de rencontrer une professionnelle comme Asmae afin d’ouvrir les yeux sur l’importance de me tourner vers une alimentation plus saine.

Nous nous sommes retrouvées dans l’un de mes endroits préférés sur Casablanca : le restaurant Organic Kitchen. Si cela t’intéresse, j’ai déjà écrit un article sur l’enseigne que tu peux retrouver juste ici : https://peau-neuve.fr/organic-kitchen-une-adresse-green-incontournable-a-casablanca/

L’interview a pu commencer.

Nora : Est-ce que tu peux te présenter ?

Asmae : Asmae Benjelloun. Fondatrice du concept Peau et Miel.

Nora : Pourquoi avoir choisi le nom « Peau et Miel » ? Le miel a-t-il une signification particulière pour toi ?

Asmae : On l’a appelé « Peau et Miel » parce que l’on vend des produits cosmétiques et des produits alimentaires. La Peau fait référence aux cosmétiques et le Miel correspond aux produits alimentaires. Je n’ai pas d’attache particulière au miel mais c’est un aliment que je préconise.

Nora : Parle-nous du concept de la marque.

Asmae : L’idée est de proposer des produits naturels issus de l’agriculture biologique. Suite à une forte demande, nous proposons principalement des produits sans gluten et sans contamination au gluten. Les farines sans gluten sont nos produits phares. 

L’objectif de la marque est de pouvoir distribuer les farines sans gluten et sans contamination partout au Maroc. Cela permettra aux intolérants et allergiques au gluten (appelés cœliaques) d’acheter des produits adaptés à leur régime alimentaire près de chez eux, sans avoir à se déplacer plus ou moins loin.

De plus, notre spécificité chez Peau et Miel est que nous répondons favorablement à tout type de demande. Par exemple, si un client souhaite un produit en particulier, nous le cherchons pour lui puis nous le proposons à la vente. Récemment, nous avons introduit des supers aliments comme la poudre d’açai et les protéines végétales en poudre.

Nora : Quels messages souhaites-tu faire passer par le biais de Peau et Miel?

Asmae : Manger plus sainement, particulièrement pour les coeliaques, en leur offrant la possibilité de cuisiner à la maison avec des produits sans gluten et sans contamination. Peau et Miel est là pour donner des astuces, des conseils et des recettes afin de pouvoir tout cuisiner à la maison.

Nora : Quels produits alimentaires proposes-tu à la vente ?

Asmae : Concernant nos farines sans gluten, celle qui est le plus demandée est la farine de maïs car c’est la plus accessible. Néanmoins, je ne la préconise pas car on peut trouver quelque chose de plus sain. On peut se tourner vers la farine de riz ou de riz complet par exemple.

Je comprends tout à fait que la baisse du pouvoir d’achat pousse les gens à se tourner vers des produits moins chers. Afin de satisfaire les clients, je compte proposer une autre farine de maïs avec un autre type de graine comme le sorgho, le sorgho rouge ou le millet blanc.

Il y a différentes farines sans gluten issues de graines marocaines que l’on connaît très bien. Nos ancêtres en mangeaient beaucoup alors qu’aujourd’hui, on a arrêté d’en consommer. Il suffit de revenir à ces graines là qui sont excellentes pour la santé et sont naturellement sans gluten.

Peau et Miel propose aussi des produits d’importation sans gluten : amidon de mais, gomme de guar, poudre de cacao, bonbons, chocolat et biscuit sans gluten, pâtes sans gluten et autres. Nous avons toute une gamme de produits afin que les coeliaques puissent consommer des produits du quotidien sans gluten ni contamination. Tout leur placard peut provenir de chez Peau et Miel (rires) !

Nora : Cite-nous une farine et un type de graine et leurs bienfaits.

Asmae : Je choisis la farine de riz ou de riz complet. C’est une farine blanche et neutre au goût. Elle est très riche en fibres. Elle est facile à se procurer et est naturellement sans gluten. Néanmoins, elle absorbe beaucoup l’eau alors elle est à mélanger avec autre chose comme un épaississant type gomme guar.

Pour le type de graine, je choisis les graines de chia. Elles peuvent accompagner différents plats : dans une salade, sur une tartine, dans une soupe. On peut aussi cuisiner avec, c’est un très bon épaississant qui peut remplacer les œufs. Les graines de chia peuvent aussi faire un très bon dessert : à tremper dans du lait ou du lait végétal pendant quatre heures, puis y ajouter des graines, du granola ou des fruits.

Les graines de chia possèdent beaucoup d’oméga 3, du potassium, du magnésium et du fer. Elles facilitent le transit et la digestion. Ces graines sont adaptées à tout type de personne. On les recommande aussi pour les femmes ménopausées car les graines de chia peuvent atténuer les bouffées de chaleur. Elles sont très faciles d’accès.

Nora : Peux-tu nous expliquer les méfaits du gluten ? Pourquoi doit-on le diminuer ?

Asmae : Le gluten est une protéine présente dans certaines graines comme le blé, l’orge ou l’épeautre. Le blé ancien ne contenait pas d’OGM (Organisme Génétiquement Modifié) : le gluten était présent en faible quantité. Cela ne posait pas de problème.

Depuis les années 1970 avec la modification de la graine, la quantité de gluten a augmentée de façon considérable. La culture marocaine fait que l’on mange énormément de blé. De ce fait, beaucoup de marocains ont développé des intolérances et des allergies au gluten.

En parallèle, une surconsommation de gluten peut entraîner certaines maladies comme l’obésité et le diabète. Ces maladies sont plus présentes chez les femmes et les enfants. Pour ceux-là, je préconise un régime sans gluten. Pour les autres, je conseille de minimiser le gluten pour être en bonne santé.

Nora : Peux-tu nous donner un exemple de recette facile à préparer avec les produits Peau et Miel ?

Asmae : Je vais vous présenter un petit-déjeuner que j’aime beaucoup et qui convient à toute la famille. Ca s’appelle le « miam » : on mélange un filet d’huile de colza bio, un filet de jus de citron, une banane écrasée et une pomme coupée en dés. On ajoute tous les fruits que l’on a à la maison sauf les agrumes.

On peut ajouter des graines comme les pignons de pin, les graines de courge, les graines de chia, les noix de Grenoble ou les graines de tournesols. On peut compléter avec des noisettes, des amandes, des dattes, des figues, les baies de goji, du granola, du miel ou un peu de sucre. On peut ajouter du son d’avoine ou du son de blé pour plus de fibres.

C’est un petit-déjeuner très complet et excellent pour la santé. Le « miam » est aussi un très bon dîner.

Nora : Quels produits cosmétiques proposes-tu à la vente ?

Asmae : On propose une gamme de cosmétiques issus de l’agriculture biologique très complète : crèmes, shampooings, huiles végétales et huiles essentielles. On propose aussi des produits du terroir prêts à l’emploi comme le ghassoul, l’argile verte, blanche et rouge. Il suffit de demander conseil à Peau et Miel !

Nora : Quels sont tes produits cosmétiques favoris ?  

Asmae : J’aime beaucoup l’huile de pépins de raisin. Elle est hydratante et possède un effet anti-rides. Elle est bonne pour les cheveux et la peau. On peut l’utiliser comme crème ou démaquillant avec de l’eau de rose.

D’ailleurs, on utilise beaucoup l’eau de rose au Maroc et à raison : elle est excellente pour la peau (ça tombe bien, j’ai écrit un article sur l’eau de rose que tu peux retrouver juste ici https://monmarocaunaturel.home.blog/2019/01/09/leau-de-rose-le-secret-beaute-de-la-femme-marocaine/).

J’aime aussi tous les hydrolats et particulièrement l’hydrolat de lavande. On peut aussi citer l’huile végétale de noix de coco qui est un produit multifonctions. On peut l’utiliser en déodorant, en dentifrice, en démaquillant, elle est excellente pour la peau et les cheveux

Nora : Selon toi, les marocains sont-ils sensibles à une alimentation plus saine ?

Asmae : Oui ! Depuis 2012, je suis dans le domaine et je vois une évolution de la consommation des marocains. Un célèbre médecin marocain a écrit un livre présentant une recette de pain fait maison. Depuis la sortie du livre, je reçois beaucoup de demandes concernant les ingrédients de ce fameux pain : farine de sarrasin, farine d’épeautre, farine de blé et un mélange des graines que l’on a à la maison (graines de lin, graines de sésame, graines de chia).

En parallèle, on me demande comment remplacer le sucre par quelque chose de plus naturel et meilleur pour la santé. Encore une fois, je dirige les clients vers un produit du terroir marocain : les feuilles de stévia. A incorporer dans le thé, le café ou le jus, cela apporte un goût sucré sans calories. On peut aussi utiliser du sucre de coco non raffiné.

Nora : Des efforts sont-ils encore nécessaires pour améliorer l’alimentation des marocains ? Si oui, lesquels ?

Asmae : Il y a toujours des efforts à faire, surtout au niveau culturel. Si tu reçois des invités à la maison et que tu ne sers pas du poulet ou de la viande, on va dire de toi que tu les as mal reçus. Il y a tellement d’autres aliments excellents pour la santé !

En parallèle, il faut changer cette habitude de donner à nos enfants des biscuits et des bonbons industriels qui sont néfastes pour leur santé. On peut leur donner des figues, des noix, des dattes et cela va leur faire autant plaisir. Il faut juste développer ce goût chez l’enfant. Je pense qu’il est nécessaire que les écoles interdisent les bonbons, les chocolats et les biscuits pour le bien-être des enfants.

Nora : Est-ce que tu aurais un dernier mot pour le blog Mon Maroc au Naturel et ses lecteurs ?

Asmae : Essayez de visiter notre page Facebook et notre page Instagram. Si vous êtes de passage à Fès, vous êtes les bienvenus au sein de notre magasin Peau et Miel pour avoir une idée du projet. Si vous avez des suggestions, vous êtes aussi les bienvenus !

C’est sur cette note positive que l’interview d’Asmae, fondatrice de Peau et Miel, s’est terminée. Cela a été un échange très riche en informations : merci à toi Asmae d’avoir acceptée de partager d’aussi précieux conseils pour adopter une alimentation plus saine.

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez qu’à mon arrivée au Maroc, j’ai subi un dérèglement et une inflammation de la flore intestinale à cause d’une surconsommation d’aliments contenant du gluten. Les propos d’Asmae m’ont apporté une analyse plus poussée de tous les méfaits d’une trop grande consommation de gluten.

Mais surtout, les conseils de cette spécialiste m’ont motivée à reprendre en main mon alimentation et à découvrir toutes ces petites graines et ces farines anciennes.

Un grand merci à Peau et Miel de proposer aux marocains une alternative à la malbouffe : notre santé en dépend.

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

L’huile d’olive : l’atout indispensable pour être en bonne santé !

ALIMENTATION

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vais te parler d’un IN-CON-TOUR-NABLE de la cuisine marocaine : l’huile d’olive.

Le Maroc est un pays mondialement connu pour son huile d’olive de qualité, notamment celle produite dans la région de Meknès ainsi que dans d’autres régions du sud du pays.

L’huile d’olive est présente dans tous les foyers et à tous les repas : accompagnée de pain au petit-déjeuner, dans le plat en sauce du déjeuner ou encore dans la salade de crudités du dîner. L’huile d’olive est incontournable.

Bien évidemment, je te parle d’une huile d’olive extra vierge : issue d’une première pression à froid, c’est la meilleure qualité d’huile d’olive que tu pourras trouver. Et c’est la seule vers qui tu dois te tourner !

Et tu vas vite comprendre pourquoi…

Voici les bienfaits de l’huile d’olive :

  1. Aide à lutter contre les maladies cardio-vasculaires

L’huile d’olive t’aidera à réguler ton taux de cholestérol et t’apportera le « bon » gras dont ton corps a besoin. Elle limite aussi les risques d’infarctus. C’est une excellente source d’acides gras!

2. Aide à lutter contre le cancer

L’huile d’olive est efficace spécialement contre les cancers du sein, les cancers de la prostate ou encore les cancers du colon. Certains scientifiques ont publié des recherches prouvant que cette huile aide à la prévention mais aussi à la guérison du cancer grâce à l’oléocanthal, molécule présente dans l’huile d’olive.

3. Facilite la digestion

Elle aide à lutter contre les problèmes de transit et les constipations récurrentes. Un médicament naturel très efficace !

4. Antidouleur

L’huile d’olive est un puissant anti-inflammatoire. Elle aide à réduire les douleurs musculaires et articulaires.

5. Aide à lutter contre certaines maladies mentales

Elle permet de retarder la dégénérescence mentale et notamment de lutter contre la maladie d’Alzheimer. L’huile d’olive est un atout pour ta mémoire car elle préserve tes facultés cognitives !

6. Aide à lutter contre le diabète de type 2

Des études scientifiques ont prouvées que l’huile d’olive aide à réguler les niveaux de sucre dans le sang et la production d’insuline. Idéale pour celles et ceux qui souffrent de diabète.

7. Fortifie le système immunitaire

L’huile d’olive aide notre corps à se protéger lui-même contre les virus, les bactéries et les micro-organismes.

8. Remède naturel contre la toux

Accompagnée de 2 gouttes d’huile essentielle de tea tree, une cuillère à soupe d’huile d’olive est très efficace contre les maux de gorge. Remède testé et plus qu’approuvé !

9. Protège la masse osseuse

L’huile d’olive agit sur les os en les protégeant des fractures.

Mais pas que… Cette huile miraculeuse s’utilise aussi dans la salle de bain.

  1. Aide à lutter contre le vieillissement de la peau

Appliquée sur le visage, l’huile d’olive viendra lisser les ridules en apportant tonicité à la peau.

2. Un très bon démaquillant

En ingrédient principal du liniment ou utilisée pure, l’huile d’olive est un démaquillant efficace.

3. Nourrit la peau et les cheveux en profondeur

En masque, cette huile apportera toute la nutrition nécessaire à ta peau et à tes cheveux. Simple et efficace.

4. Soin des ongles

L’huile d’olive permet aussi de fortifier les ongles. Un trésor aubout des doigts !

Et j’en oublie certainement !

Comme tu peux le constater, cette huile est vrai un atout majeur. Elle possède tellement de vertus et de bienfaits : elle est indispensable.

L’huile d’olive est conseillée par chaque marocain pour être en bonne santé ! C’est LE médicament naturel à avoir chez soi. Chez moi, la bouteille d’huile d’olive est très vite terminée

Alors, qu’est-ce que tu attends pour aller acheter ton huile d’olive extra vierge ?

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Dormir au sol : le secret pour avoir un meilleur sommeil !

LIFESTYLE

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vais te parler de l’importance d’avoir un bon sommeil. Un sommeil à la marocaine : simple, minimaliste et excellent pour la santé.

Le sommeil est impliqué à tous les niveaux de notre bien-être. Il permet de :

  • reprendre des forces,
  • stimuler la croissance,
  • renforcer le système immunitaire
  • consolider la mémoire

A contrario, le manque de sommeil augmente les risques :

  • d’hypertension,
  • de maladies cardiovasculaires,
  • de diabète,
  • favorise l’obésité,
  • favorise l’irritabilité et les troubles de l’humeur

Tu comprends donc l’importance d’avoir un bon sommeil… Et la première idée qui te vient sûrement en tête est un bon matelas bien moelleux avec beaucoup d’oreillers ? Et bien non.

Je vais te parler de la meilleure façon de profiter de ton sommeil.

Depuis que je suis installée au Maroc, je dors au sol. C’est simple : je superpose deux grosses couvertures marocaines (appelées « manta » en dialecte marocain) pour former un petit matelas. Ensuite, je m’installe confortablement pour passer une bonne nuit de sommeil.

En Asie, dormir au sol est aussi très répandu. Par exemple au Japon, ils dorment sur des « futons » : il s’agit de petits matelas ayant une épaisseur allant de 5 à 15 cm.

Dormir au sol a été une véritable révélation pour moi ! Je n’ai jamais aussi bien dormi de ma vie.

J’en tire beaucoup de bienfaits :

  1. Cela m’a beaucoup aidé pour mes problèmes de dos

2. Mon corps est totalement reposé : un vrai sommeil régénérateur

3. Je me réveille plus facilement

4. Je me réveille en forme et plus motivée que jamais

Néanmoins en hiver, l’inconvénient est que mes couvertures peuvent s’abîmer à cause de l’humidité. J’habite à côté de la mer et je n’ai pas de chauffage chez moi. En attendant que les beaux jours reviennent, je suis obligée de dormir sur un lit conventionnel avec matelas et sommier.

Mais qu’est-ce que le sol me manque… Depuis que je (re)dors sur un matelas, mon dos me fait souffrir. De plus, j’ai beaucoup de mal à me réveiller, et une fois réveillée, j’ai du mal à m’activer.

Pour éviter cela, je te conseille d’acheter un futon ou tout autre matelas spécialement fait pour être posé à même le sol, sans sommier. Encore mieux : un matelas fabriqué avec des matières naturelles ! Renseigne-toi dans les magasins spécialisés. Tu pourras dormir au sol toute l’année, hiver comme été.

A ce jour, aucune étude scientifique faite sur la literie n’apportera de preuves à mes dires. La meilleure preuve est de tester cela par toi-même, et de me dire ce que tu en penses.

Et puis dormir au sol est une superbe expérience, surtout quand toute la famille est réunie : c’est convivial et ça tisse des liens très forts.

Voilà comment je vois le sommeil à la marocaine !

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Les Remèdes de Jadda : de la phytothérapie à la marocaine !

LIFESTYLE

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vous présente un projet très prometteur : Les Remèdes de Jadda.

Sara, fondatrice du blog, te partage toutes les recettes de nos grands-mères marocaines pour se soigner au naturel. Mais pas que… Elle te prodigue aussi de précieux conseils sur la santé et le bien-être en général. Et c’est maintenant que tu vas (re)découvrir Jadda !

Nora : Peux-tu te présenter ?

Sara : Sara, 25 ans. En septembre 2017, j’ai obtenu un master en bio-ingénierie dans le domaine de la santé. Dans le cadre de mes études, j’ai dû faire plusieurs stages, c’était très difficile de les trouver. Au même titre, le travail en laboratoire est lui aussi difficile à décrocher. Cela a été une grande déception pour moi.

De plus, le salariat ne me plaisait pas vraiment. Cela va à l’encontre de mes valeurs et de mon éthique. Par exemple, je ne supportais plus les tests sur animaux en laboratoire.

En parallèle, l’idée de l’entreprenariat grandissait en moi mais cela restait flou. J’ai participé à la formation WMA (Web Muslimpreneur Academy : https://wma.muslimpreneur.fr/) de Saïd Amzil afin d’apprendre comment monter un business en ligne. Pour cela, je devais trouver ce qui me passionnait. C’était comme une évidence : avec mon expérience en laboratoire et ma culture marocaine rurale, je me suis dis qu’il y avait quelque chose à creuser.

C’est ainsi qu’a germé en moi l’idée de la phytothérapie : se soigner naturellement avec des plantes marocaines. Je me suis beaucoup renseignée, j’ai fait des formations, et j’ai surtout appris de ma grand-mère (rires) ! Après une étude de marché, j’ai vu que ce thème intéressait de plus en plus de monde.

Nora : Explique-nous la signification du nom « Les Remèdes de Jadda ».

Sara : Je suis partie de l’expression française « les remèdes de grand-mère » en y ajoutant ma touche personnelle : « Jadda » signifie grand-mère en dialecte marocain. Mais Jadda fait aussi référence à ma Mère, ma Tante, les femmes de ma Famille qui sont toutes une source d’inspiration pour moi.

Nora : Comment t’es venue l’idée de créer ce blog ?

Sara : L’idée est d’avoir un métier passionnant mais surtout utile pour les autres. D’un côté, j’ai baigné dans la phytothérapie depuis mon plus jeune âge. Dès que je tombais malade, le premier réflexe de ma mère était de me soigner au naturel.

De l’autre côté, dans mon entourage, je voyais de plus en plus de personne « accros » aux médicaments. Il y a un réel problème de surmédicalisation : on a tendance à idéaliser les médicaments alors que certaines molécules chimiques sont dangereuses pour la santé.

Nora : As-tu d’autres projets pour l’avenir ?

Sara : A moyen terme, je souhaite commercialiser un guide numérique complet avec tous les remèdes naturels contre nos problèmes du quotidien. Je souhaite qu’il soit sous format numérique afin qu’on puisse l’emporter partout avec soi. De plus, il sera très complet : j’offrirai des solutions naturelles en prenant en compte plusieurs caractéristiques afin qu’il puisse convenir à tout le monde.

A long terme, je souhaite faire travailler les femmes du village de Jadda et commercialiser les plantes de la région. Malgré leur illettrisme, ces femmes sont une grande source de savoir. Il ne faut pas les négliger car elles ont beaucoup à apporter à la société.

Nora : Nous sommes en plein hiver. Cite-nous les trois plantes qui vont nous aider à affronter sereinement le froid ainsi que leurs bienfaits.

Sara : Je dirai le thym, l’origan et la menthe pouliot (« flio » en dialecte marocain). Le thym et l’origan sont des « antibiotiques » naturels. En cas de rhume, on peut les inhaler. J’en parle déjà sur l’e-book gratuit que je propose sur mon blog ( https://remedesdejadda.com/livret-gratuit/). On peut aussi les utiliser en infusion, ou les deux techniques à la fois.

Quant à la menthe pouliot, elle est utile contre les bronchites et l’encombrement des voies respiratoires. On peut la boire en infusion dans du lait chaud.

Nora : Selon toi, quelle est LA plante marocaine indispensable à avoir chez soi ? Pourquoi ?

Sara : Une question difficile (rires) ! Je dirai la verveine. C’est une plante de nature apaisante, antistress, efficace contre les maux de ventre et même contre les coliques de bébé. Pour la petite anecdote, j’ai très souvent vu au Maroc des mères donner à leurs bébés des biberons de verveine afin de les soigner. Et puis, c’est une plante qui sent très bon. J’aime beaucoup son nom en arabe : « louiza ».

Nora : Est-ce que certaines plantes sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes ou aux enfants en bas âge comme certaines huiles essentielles ?

Sara : Les huiles essentielles sont déconseillées pour ces personnes car le principe actif est très concentré et peut être toxique. Au niveau des plantes naturelles, je ne connais pas de contre-indications sauf les plantes venimeuses bien évidemment. Il faudra juste faire attention à ne pas donner de plantes trop fortes aux enfants en bas âge.

Nora : Selon toi, peut-on uniquement se soigner par les plantes ? Ou la médecine conventionnelle est-elle nécessaire dans certains cas ?

Sara : Tout est une question d’équilibre. Si on agit beaucoup en prévention, avant que les symptômes de la maladie ne se développent, le naturel est suffisant. Il sera même plus efficace que les médicaments. Au contraire, si on laisse la maladie grandir et que l’on ne prend pas soin de nous, il est nécessaire de consulter un médecin.

Cela relève du bon sens. Si la personne est atteinte de quelque chose de grave, elle devra se rendre à l’hôpital. Le plus important est de savoir écouter son corps. Dans certains cas de maladies chroniques, les patients peuvent combiner médecine conventionnelle et médecine naturelle afin de soulager les douleurs.

Nora : Aurais-tu un conseil à donner à ceux qui ne sont pas convaincus par la phytothérapie ?

Sara : Il faut lire des livres sur le sujet, écrits pas des professionnels de la santé.  La phytothérapie ou l’aromathérapie sont des sciences comme les autres. Il faut savoir que dans les fondements même de la médecine, la phytothérapie était très répandue. Par exemple, des médecins comme Hippocrate ou Avicenne ont commencé par soigner avec des plantes. Cela existe depuis des milliers d’années et c’est toujours d’actualité : cela prouve bien que c’est efficace.

Malheureusement, lorsque certains médecins favorisent les médecines alternatives, ils n’ont pas bonne réputation. Le lobby pharmaceutique a un gros impact sur la société. Il est difficile de convaincre mais de plus en plus de personnes s’y intéressent.

Nora : Pour finir, un dernier mot pour le blog Mon Maroc au naturel et ses lecteurs ?

Sara : Je trouve ce blog très intéressant car on travaille dans le même domaine. Après l’avoir découvert, j’ai tout de suite accroché (rires) ! Mais surtout, cela m’a conforté dans mon projet car j’ai vu que les gens s’y intéressaient. Merci !

Merci à Sara d’avoir répondu à mes questions, et surtout de m’avoir appris énormément de choses sur la phytothérapie à la marocaine.

C’est un pays si riche ! J’en apprends tous les jours. Et je suis très heureuse d’avoir rencontré cette jeune Femme pétillante qui fourmille d’idées. Pour le petit secret, nous sommes restées plus de deux heures au téléphone après l’interview : deux passionnées du Maroc et du naturel, ça ne s’arrête jamais

Ma chère Sara, je te souhaite beaucoup de réussite dans ce projet qui nous réserve encore plein de belles surprises. Tu as tout mon soutien. N’hésites pas à consulter son blog et ses réseaux sociaux, les Remèdes de Jadda ont beaucoup à t’apporter !

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.