Je n’ai pas les moyens d’acheter des fruits et légumes issus de l’agriculture biologique : que faire ?

ALIMENTATION

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Je reviens (enfin) sur le blog après plusieurs mois d’absence.

Si tu me suis sur Instagram (si ce n’est pas le cas, n’hésites pas à t’abonner à mon compte que tu peux retrouver juste ici : https://www.instagram.com/mon.maroc.au.naturel/?hl=fr), tu sais que j’ai déménagé et que maintenant, j’attends un petit bébé Al Hamdulillah. Alors que tous les événements se sont enchaînés, je n’ai pas eu le temps de publier sur le blog et tu m’en vois sincèrement désolé.

Mais je reviens ! I AM BACK !

Dans cet article, j’ai voulu aborder un sujet qui m’a été demandé par l’une d’entre vous, et qui a remporté la majorité des votes après un sondage sur Instagram.

Comment « atténuer » l’effet des pesticides sur nos fruits et légumes lorsque nous n’avons pas les moyens d’acheter des produits issus de l’agriculture biologique ?

Question très pertinente, et qui concerne la plupart d’entre nous.

En effet, nous assistons aujourd’hui à une véritable prise de conscience écologique et responsable. A son échelle, chaque individu veut faire sa part afin de préserver notre si belle planète et cela passe aussi par notre alimentation. Néanmoins, les produits issus de l’agriculture biologique constituent un vrai budget qui n’est pas encore accessible à tous.

Pourquoi ?

Le bio reste « l’exception » dans une société où l’agriculture de masse utilisant des pesticides et des herbicides est la norme. L’agriculture biologique demande du temps, de la patience, un savoir-faire humain, un respect de la nature et de tous ses habitants. Malheureusement, cela représente un coût non négligeable.

Attention ! Ne culpabilisez pas si vous n’avez pas les moyens d’acheter vos fruits et légumes bio (#JEDECULPABILISE, le fameux hashtag qui fait du bien, mis en place par la blogueuse Samia que tu peux retrouver juste ici : http://www.lesideesdesamia.com/). Ne soyons pas dans l’extrême : chacun a une situation différente et des moyens différents. Changer son mode de consommation ne se fait pas du jour au lendemain. Petit à petit, vous trouverez votre rythme et vous atteindrez vos objectifs In Shaa Allah.

Ici au Maroc, les fruits et les légumes font partie des produits les moins chers du pays. Effectivement, le Maroc est pays agricole qui bénéficie d’un climat favorable à la pousse de nombreuses variétés de fruits et de légumes. Dans chaque quartier se tient un marché où chaque paysan vend sa production de saison (sauf exception de certains produits que l’on retrouve toute l’année).

Néanmoins, afin de répondre à la demande toujours croissante, les fruits et légumes que vous trouverez sur les étales des marchés sont cultivés avec des pesticides néfastes pour notre santé et la santé de notre planète. Par manque de moyens, la majorité des marocains font leurs courses dans ces marchés, moi y compris.

Pas de panique ! Certains fruits et légumes ont un taux de contamination aux pesticides très bas. Tu peux donc te permettre de les acheter dans le marché du coin. Parmi eux, il y a l’oignon, l’ananas, l’avocat, le choux, les petits pois, les asperges, la mangue, l’aubergine, la patate douce, le pamplemousse ou encore le kiwi.

A l’inverse, essayes de te passer des fruits et légumes les plus contaminés. Par exemple, la pomme, le céleri, le poivron, la pêche, la fraise, la nectarine, le raisin, les épinards, la laitue ou encore le concombre sont ceux qui contiennent le plus haut taux de pesticides. Personnellement, je ne consomme plus de fraises ni de raisins.

Mais ne soyons pas dupes, il sera difficile de se priver définitivement de tous ces bons produits ! Qu’ils s’agissent des fruits les moins contaminés ou des légumes les plus contaminés, il existe une astuce naturelle afin d’éliminer les résidus de pesticides présents sur les produits du marché.

Lorsque tu reviens des courses, fais tremper tous tes fruits et légumes dans une grande bassine d’eau. Ajoutes trois cuillères à soupe de bicarbonate de soude et laisses tremper le tout pendant quinze minutes environ.

Après cela, tu pourras consommer tes fruits et légumes en toute tranquillité. Mais attention ! Je n’affirme pas que tous les pesticides seront éliminés à 100%. Néanmoins, tu réduiras considérablement le risque d’en ingérer.

Et si toi qui me lis, tu as les moyens d’acheter tous tes fruits et légumes bio : ALORS GO ! N’hésites pas une seule seconde car c’est ce qu’il y a de mieux pour toi et toute ta famille. Au Maroc, la production de fruits et légumes bio et leur mise à disposition au grand public se développe doucement mais sûrement.

De plus en plus de fermes mettent en place des systèmes de vente de paniers de fruits et légumes à la semaine pour des prix qui restent plutôt raisonnables (bon, ça sera toujours plus cher que le marché du coin n’est-ce pas !). Je pense notamment au Potager Bio à côté de Mohammedia (https://www.facebook.com/LePotagerBio/), la coopérative Jnan Nemla à Tanger (https://www.facebook.com/jnannemlaco/), le Domaine Nzaha à Guelmim ou encore la Ferme de la A1 à Casablanca (https://www.facebook.com/fermeA1/).

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s