Les Remèdes de Jadda : de la phytothérapie à la marocaine !

LIFESTYLE

As Salamu Alaykoum ! Coucou tout le monde !

Aujourd’hui, je vous présente un projet très prometteur : Les Remèdes de Jadda.

Sara, fondatrice du blog, te partage toutes les recettes de nos grands-mères marocaines pour se soigner au naturel. Mais pas que… Elle te prodigue aussi de précieux conseils sur la santé et le bien-être en général. Et c’est maintenant que tu vas (re)découvrir Jadda !

Nora : Peux-tu te présenter ?

Sara : Sara, 25 ans. En septembre 2017, j’ai obtenu un master en bio-ingénierie dans le domaine de la santé. Dans le cadre de mes études, j’ai dû faire plusieurs stages, c’était très difficile de les trouver. Au même titre, le travail en laboratoire est lui aussi difficile à décrocher. Cela a été une grande déception pour moi.

De plus, le salariat ne me plaisait pas vraiment. Cela va à l’encontre de mes valeurs et de mon éthique. Par exemple, je ne supportais plus les tests sur animaux en laboratoire.

En parallèle, l’idée de l’entreprenariat grandissait en moi mais cela restait flou. J’ai participé à la formation WMA (Web Muslimpreneur Academy : https://wma.muslimpreneur.fr/) de Saïd Amzil afin d’apprendre comment monter un business en ligne. Pour cela, je devais trouver ce qui me passionnait. C’était comme une évidence : avec mon expérience en laboratoire et ma culture marocaine rurale, je me suis dis qu’il y avait quelque chose à creuser.

C’est ainsi qu’a germé en moi l’idée de la phytothérapie : se soigner naturellement avec des plantes marocaines. Je me suis beaucoup renseignée, j’ai fait des formations, et j’ai surtout appris de ma grand-mère (rires) ! Après une étude de marché, j’ai vu que ce thème intéressait de plus en plus de monde.

Nora : Explique-nous la signification du nom « Les Remèdes de Jadda ».

Sara : Je suis partie de l’expression française « les remèdes de grand-mère » en y ajoutant ma touche personnelle : « Jadda » signifie grand-mère en dialecte marocain. Mais Jadda fait aussi référence à ma Mère, ma Tante, les femmes de ma Famille qui sont toutes une source d’inspiration pour moi.

Nora : Comment t’es venue l’idée de créer ce blog ?

Sara : L’idée est d’avoir un métier passionnant mais surtout utile pour les autres. D’un côté, j’ai baigné dans la phytothérapie depuis mon plus jeune âge. Dès que je tombais malade, le premier réflexe de ma mère était de me soigner au naturel.

De l’autre côté, dans mon entourage, je voyais de plus en plus de personne « accros » aux médicaments. Il y a un réel problème de surmédicalisation : on a tendance à idéaliser les médicaments alors que certaines molécules chimiques sont dangereuses pour la santé.

Nora : As-tu d’autres projets pour l’avenir ?

Sara : A moyen terme, je souhaite commercialiser un guide numérique complet avec tous les remèdes naturels contre nos problèmes du quotidien. Je souhaite qu’il soit sous format numérique afin qu’on puisse l’emporter partout avec soi. De plus, il sera très complet : j’offrirai des solutions naturelles en prenant en compte plusieurs caractéristiques afin qu’il puisse convenir à tout le monde.

A long terme, je souhaite faire travailler les femmes du village de Jadda et commercialiser les plantes de la région. Malgré leur illettrisme, ces femmes sont une grande source de savoir. Il ne faut pas les négliger car elles ont beaucoup à apporter à la société.

Nora : Nous sommes en plein hiver. Cite-nous les trois plantes qui vont nous aider à affronter sereinement le froid ainsi que leurs bienfaits.

Sara : Je dirai le thym, l’origan et la menthe pouliot (« flio » en dialecte marocain). Le thym et l’origan sont des « antibiotiques » naturels. En cas de rhume, on peut les inhaler. J’en parle déjà sur l’e-book gratuit que je propose sur mon blog ( https://remedesdejadda.com/livret-gratuit/). On peut aussi les utiliser en infusion, ou les deux techniques à la fois.

Quant à la menthe pouliot, elle est utile contre les bronchites et l’encombrement des voies respiratoires. On peut la boire en infusion dans du lait chaud.

Nora : Selon toi, quelle est LA plante marocaine indispensable à avoir chez soi ? Pourquoi ?

Sara : Une question difficile (rires) ! Je dirai la verveine. C’est une plante de nature apaisante, antistress, efficace contre les maux de ventre et même contre les coliques de bébé. Pour la petite anecdote, j’ai très souvent vu au Maroc des mères donner à leurs bébés des biberons de verveine afin de les soigner. Et puis, c’est une plante qui sent très bon. J’aime beaucoup son nom en arabe : « louiza ».

Nora : Est-ce que certaines plantes sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes ou aux enfants en bas âge comme certaines huiles essentielles ?

Sara : Les huiles essentielles sont déconseillées pour ces personnes car le principe actif est très concentré et peut être toxique. Au niveau des plantes naturelles, je ne connais pas de contre-indications sauf les plantes venimeuses bien évidemment. Il faudra juste faire attention à ne pas donner de plantes trop fortes aux enfants en bas âge.

Nora : Selon toi, peut-on uniquement se soigner par les plantes ? Ou la médecine conventionnelle est-elle nécessaire dans certains cas ?

Sara : Tout est une question d’équilibre. Si on agit beaucoup en prévention, avant que les symptômes de la maladie ne se développent, le naturel est suffisant. Il sera même plus efficace que les médicaments. Au contraire, si on laisse la maladie grandir et que l’on ne prend pas soin de nous, il est nécessaire de consulter un médecin.

Cela relève du bon sens. Si la personne est atteinte de quelque chose de grave, elle devra se rendre à l’hôpital. Le plus important est de savoir écouter son corps. Dans certains cas de maladies chroniques, les patients peuvent combiner médecine conventionnelle et médecine naturelle afin de soulager les douleurs.

Nora : Aurais-tu un conseil à donner à ceux qui ne sont pas convaincus par la phytothérapie ?

Sara : Il faut lire des livres sur le sujet, écrits pas des professionnels de la santé.  La phytothérapie ou l’aromathérapie sont des sciences comme les autres. Il faut savoir que dans les fondements même de la médecine, la phytothérapie était très répandue. Par exemple, des médecins comme Hippocrate ou Avicenne ont commencé par soigner avec des plantes. Cela existe depuis des milliers d’années et c’est toujours d’actualité : cela prouve bien que c’est efficace.

Malheureusement, lorsque certains médecins favorisent les médecines alternatives, ils n’ont pas bonne réputation. Le lobby pharmaceutique a un gros impact sur la société. Il est difficile de convaincre mais de plus en plus de personnes s’y intéressent.

Nora : Pour finir, un dernier mot pour le blog Mon Maroc au naturel et ses lecteurs ?

Sara : Je trouve ce blog très intéressant car on travaille dans le même domaine. Après l’avoir découvert, j’ai tout de suite accroché (rires) ! Mais surtout, cela m’a conforté dans mon projet car j’ai vu que les gens s’y intéressaient. Merci !

Merci à Sara d’avoir répondu à mes questions, et surtout de m’avoir appris énormément de choses sur la phytothérapie à la marocaine.

C’est un pays si riche ! J’en apprends tous les jours. Et je suis très heureuse d’avoir rencontré cette jeune Femme pétillante qui fourmille d’idées. Pour le petit secret, nous sommes restées plus de deux heures au téléphone après l’interview : deux passionnées du Maroc et du naturel, ça ne s’arrête jamais

Ma chère Sara, je te souhaite beaucoup de réussite dans ce projet qui nous réserve encore plein de belles surprises. Tu as tout mon soutien. N’hésites pas à consulter son blog et ses réseaux sociaux, les Remèdes de Jadda ont beaucoup à t’apporter !

A bientôt pour un nouvel article sur le Maroc green et écolo !

Nora B.

Publicités

Une réflexion sur “Les Remèdes de Jadda : de la phytothérapie à la marocaine !

  1. Une interview qui me fait tellement écho car en plein reconversion personnelle vers Le naturel et professionnelle en tant que future naturopathe ان شاء الله
    En tout cas merci Nora pour ces superbes interviews aux questions toujours très pertinentes qui nous aident vraiment à capter le message que souhaite transmettre la personne que tu mets en lumière.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s